vendredi 28 juillet 2017

Narciso Yepes (1927 –1997)





Ce billet B + B propose notre montage # 254. Pour l'écouter, il suffit d'utiliser le lecteur Pod-O-Matic intégré au billet.



=====================================================================
Le B+B de cette semaine explore un aspect du répertoire quelque peu négligé au cours de notre série – la guitare.

Qui dit guitare dit musique Espagnole et deux noms me viennent immédiatement à l’esprit: Francisco de Asís Tárrega y Eixea et Narciso Yepes. Souvent appelé le Père de la guitare classique et probablement un des plus grands guitaristes de son époque, Tárrega est, en quelque sorte, le porte-étendard pour ce qui est du compositeur prototype du répertoire pour guitare espagnole avec, entre autres, ses Recuerdos de la Alhambra.

Yepes, quant à lui, est en bonne compagnie avec les Segovia et Lagoya de ce monde, mais son cheminement et sa technique font de lui à mon avis le plus grand virtuose de la guitare classique durant le XXième siècle.

Yepes reçoit sa première guitare à quatre ans et, après des leçons privées (merci à Papa qui le traine à dos d’âne trois fois par semaine!), il s’inscrit au Conservatoire de Valence à l’âge de 13 ans. Son professeur principal au Conservatoire est le pianiste et compositeur Vicente Asencio avec lequel il suit une formation classique en harmonie et en composition. Yepes souligne que son professeur était généralement réticent envers ses élèves guitaristes car il considérait cet instrument incapable du legato d’un piano. Ceci force Yepes à développer sa propre technique (dite A-M-I pour Annulaire-Majeur et Index) un doigté qu’il maîtrise afin de prouver la prouesse de la guitare (et sa prouesse comme interprète).

A 20 ans, en décembre 1947, il exécute pour la première fois le grand Concierto de Aranjuez de Rodrigo à Madrid et connaît un succès immédiat comme virtuose. Il fera la tournée des grandes capitales et, en 1950, s’installera temporairement à Paris pour continuer à se former  avec de grands interprètes d’autres instruments tels le violiniste George Enescu, et le pianiste Walter Gieseking. Il prendra aussi des leçons privées avec Nadia Boulanger. Après Paris, il ira répéter l’expérience en Italie. Yepes est donc un musicien chevronné, et un homme de lettres par surcroit!

En 1964, Yepes s’exécute avec un nouvel instrument qu’il développe avec le luthier José Ramírez III; une guitare à dix cordes. Son premier concert avec l’instrument est ce même Aranjuez, cette fois avec le Philharmonique de Berlin. A partir de ce moment, on l’entendra exclusivement avec cet instrument en public et sur disque.

En plus de Tárrega, j’ai programmé Yepes sur notre B+B de cette semaine dans une compilation qui adapte la musique pour luth de son compatriote Baroque Gaspar Sanz, transcrite pour sa guitare à 10 cordes. Du brésilien Heitor Villa-Lobos, ses cinq préludes et son concerto pour guitare et orchestra de chambre.


Bonne écoute!


vendredi 14 juillet 2017

Mini opéras





Ce billet B + B propose notre montage # 253. Pour l'écouter, il suffit d'utiliser le lecteur Pod-O-Matic intégré au billet.



=====================================================================
Le B+B de cette semaine explore le monde lyrique dans un contexte un peu particulier. On ne parle pas ici nécessairement de melodies ou même d’arias provenant d’opéras mais plutôt d’arias de concert – des pièces vocales qui insolent une scène pour voix soliste et orchestra (dans le cas d’un des exemples retenus, une paire de scènes).

Commençons par cet exemple – le compositeur Basque Juan Crisóstomo Arriaga est né jour-pour-jour 50 ans après Mozart, et comme lui nous a quitté bien trop jeune. Le Mozart espagnol mérite cette appellation à cause de son talent précoce (à 9 ans, il compose un quatuor à cordes dont il tient le second violon!) et son père décide d'envoyer son fils au Conservatoire de Paris. Elève brillant dans toutes ses études et activités musicales, il compose des œuvres dramatiques, quelques pièces liturgiques dont une fugue à huit voix sur Et vitam venturi dont la partition est perdue et que Luigi Cherubini, directeur du Conservatoire, considère en 1822 comme un chef-d'œuvre.

Une de ces œuvres dramatiques est sa cantate Herminie (Erminia, en Italien), inspirée du texte de J.-A. Vinaty mais généralement chantée en Italien dans la traduction de Giovanni Gandolfi. Cette œuvre dramatique du temps de la Première Croisade se compose de deux scènes, et se rapproche plus de l’opéra et ainsi se mérite une place dans notre palmarès de cette semaine.

Antigono est un opéra italien du XVIIIe siècle du compositeur tchèque Josef Mysliveček composé d'un livret du poète italien Metastasio produit en 1744 avec la musique de Johann Adolf Hasse. Ka musique de cet opéra est aujourd’hui perdue, mais un bon nombre de compositeyrs contemporains de Hasse et Mysliveček ont créé des arias de concert usant du livret de Metastasio et deux exemples (Acte III, Sc. 9 «Berenice, ah che fai? ») composés par Haydn et Avondano sont du montage. Deux arias de Mozart complètent la partie « classique » de cet ensemble.

Pour boucler le montage, j’ai choisi Bohemian Rhapsody, une chanson écrite par Freddie Mercury et enregistrée par son groupe, Queen (album A Night at the Opera).

La chanson, qui adopte le style opéra-rock, repose sur une structure assez inhabituelle pour un titre de musique rock : découpée en six parties, elle est dépourvue de refrain et comporte des arrangements tantôt a cappella, tantôt hard rock. En dépit de la singularité de son format, elle devient un immense succès commercial, marquant une étape décisive dans la carrière du groupe et posant les jalons de sa reconnaissance au panthéon des grands groupes de rock internationaux.


Bonne écoute!


samedi 1 juillet 2017

Programation Estivale 2017

Mardi en Musique

Mardi en Musique, et Les Roites du Laitier, font relache pour juillet et août. Retour sur MQCD-Musique-Classique prévu pour le 29 août avec notre montage du "5e mardi"

  • Revanche du Vinyle: Vladimir Ashkenazy, pianiste et chef (MM), 
  • Intégralement Vôtre: Evgeni Svetlanov et le Grand Orchestre d'URSS en concert (MM), 
  • Notre primeur trimestrielle pour un 5e mardi : André Previn pianiste, compositeur et chef (MM)
  • et un autre volet des Routes du Laitier


B+B

  • Juillet: Arias de concert (B+B) et Narciso Yepes (B+B)
  • Août: René Leibowitz, compositeur et chef (B+B) et concerti pur hautbois (B+B)
  • Septembre: Hummel (B+B), inspirations judaïques (B+B) et notre prime du trimestre Rostropovich joue et dirige Chostakovitch (B+B)

Afin de rehausser votre expérience sur l'Idée Fixe

 Ne manquez pas d'écouter la playlist du mois sur MQCD Musique Classique, un ensemble de transferts vinyl. Visitez le nouvel onglet pour l'écouter!


Visitez nous sur Facebook Networked Blogs et Google + afin de visionner notre contenu et nous joindre avec vos comentaires!

Suivez @itywltmt, sur TWITTER - ou visitez https://twitter.com/itywltmt
 

Pages vues la semaine précédente